Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/lefioupe/www/config/ecran_securite.php on line 283
Les éditions du Fioupélan - J'ai tué Maurice Thorez

J’ai tué Maurice Thorez

Dans ce livre ?
Marseille au cœur de l’Histoire avec une bande de minots qui jouent avec le destin de Maurice Thorez (Maurice qui ?…), de l’antimilitarisme pas primaire du tout, les « trois jours » à Tarascon et l’insupportable attente du tampon « exempté », un candidat aux élections dont on se cague, un bras de fer féroce avec Hassan II, la vérité cachée sur la misère sexuelle de Mai 68, de la harangue révolutionnaire en prouvençaou postmoderne, de l’engatsade contre l’OM, un superhéros écrivain (ou l’inverse) et une préface du célèbre Vladimir Ilitch Mostegui Jr.
À travers le temps et l’espace, depuis Marseille et dans le monde entier, l’overlittérature se fait historique et sociale… overpolitique.

Né à Marseille en des temps que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître, Gilles Ascaride a toujours affronté sa ville à mains nues. La grande pécheresse a tenté cent fois de le détruire, il a toujours survécu. L’écriture étant pour lui un sport de combat, elle lui sert de P38 dans ses plus redoutables affrontements. Détesté des élites locales, évadé de différentes fêtes du livre, interdit de dédicaces, mis au ban de la littérature contemporaine, il mène avec une poignée de compagnons hardis une guerre de harcèlement par l’arme du rire, qui le conduira tôt ou tard à l’échafaud de la critique locale et nationale. Rebelle fanatique, il n’accepte de plier le genou que devant Orélie-Antoine Ier, roi de Patagonie. Ce qui signe sa folie.
Nom de guerre : Loup ravi. D’aucuns vous diront qu’il n’y a pas plus gentil que lui. Méfi !

 
Collection Overlittérature

Parution 10/2012
14 euros
ISBN : 978-2-916819-11-2
ISSN : 2110-0160